[INTERVIEW] Fatima Debbah : « L’innovation est au cœur des défis de l’association. »

[INTERVIEW] Fatima Debbah : « L’innovation est au cœur des défis de l’association. »

Fatima Debbah, responsable formation et accompagnement chez Les Déterminés – ©David Montfort / DAGENCY

Cette nouvelle année 2020 marque un tournant chez Les Déterminés. En plus d’un changement de formule au sein de la formation, pour la première fois l’association lance deux promotions nationales en même temps : les promotions 12 et 13 avec deux niveaux différents. Pour éclairer toutes ces nouveautés, nous avons interviewé Fatima Debbah, responsable de la formation et de l’accompagnement pédagogique chez Les Déterminés.

Quelles sont les nouveautés concernant la sélection des candidats ?

Fatima Debbah : L’innovation est au cœur des défis des Déterminés. En 2019, nous avons eu l’idée de mettre en place, pour les candidats sélectionnés par le jury, un SAS de 3 jours, qui se déroulera comme une formation. Il permet de poursuivre la sélection, observer le comportement de chaque candidat en groupe et évaluer sa culture entrepreneuriale. Cette nouvelle phase nous permet de faire par la suite des groupes cohérents et solidaires qui prônent l’entraide comme première valeur.

Quelles sont les nouveautés dans le rythme et le contenu de la formation ?

F.D : Jusqu’ici la formation durait sept semaines consécutives. Nous avons décidé, depuis la promo 11, de passer à un rythme de trois semaines intensives et ensuite deux jours par semaine.

Dans l’ancienne formule, nos « déterminés » n’avaient pas le temps de mettre en pratique ce qu’ils apprenaient en formation, et à la fin des sept semaines ils avaient beaucoup d’informations et des difficultés à les classer ou à les réutiliser.

Avec la nouvelle formule, nous construisons d’abord le socle : les candidats doivent être capables de formaliser leur projet et de se sentir légitime dans leur rôle de chef d’entreprise. Ensuite, nous commençons la technicité métiers en alternant les apports avec la validation sur le terrain.

Ainsi, ils ont le temps de s’approprier les outils, de les tester et de revenir pour nous faire part des difficultés qu’ils rencontrent afin que nous puissions adapter et compléter les enseignements ou leur trouver une personne relais qui les aidera à capitaliser.

Pourquoi avoir fait le choix de lancer deux promotions nationales (les promotions 12 et 13) en ce début d’année 2020 ?

F.D : La première raison est que nous avons reçu beaucoup de candidatures, près de 300. La seconde est que les candidats que nous avons auditionnés avaient des niveaux de maturité dans leurs projets très différents.

En effet, pendant les entretiens de sélection, il s’est dégagé deux types de profils :

Dans le premier, on retrouve le jeune entrepreneur ayant quelques mois d’existence, le porteur de projet ayant testé son concept/produit et celui en phase de prototypage.

Dans le second, on retrouve des personnes qui en sont au stade de l’idée qu’ils aimeraient transformer en projet de création d’entreprise, des candidats animés d’une motivation entrepreneuriale sans projet précis et d’autres encore souhaitant valider la faisabilité entrepreneuriale de leur idée.

Sur quels critères les candidats des promotions 12 et 13 ont été sélectionnés ?

F.D : Nous avons évalué essentiellement leur motivation, leur détermination, leur discernement et leur capacité de travail.

Quelle est la particularité de ces deux promotions et leurs valeurs ?

F.D : Pour la première fois nous avons intégré des binômes d’associés, pour qu’ils aient la même culture entrepreneuriale, partagent les mêmes valeurs et ainsi, leur éviter les conflits et les ruptures.

Chaque promotion définit ses valeurs sous forme d’une devise pour développer la notion d’appartenance. A titre d’exemple, pour la promotion 12 c’est : le PIC (Progrès, Impact positif et Courage) et plus jamais le CDI (Censure, Défaitisme et Individualisme).